;
{literal} {/literal}

Description de l'événement

RÉSIDENCE D’ARTISTE

[Théâtre]

 

CARLOS GALLEGOS sera en résidence du 7 AU 11 SEPTEMBRE au CENTRE CUTUREL RENÉ CHAR, pour la création de son nouveau spectacle

SoloSoloSolo

 

Vous êtes conviés à une répétition publique qui aura lieu le jeudi 10 septembre à 19h au CENTRE CUTUREL RENÉ CHAR - Entrée libre

 

 

 

Carlos Gallegos (auteur, comédien et metteur en scène)

Acteur, pédagogue, dramaturge et metteur en scène, fondateur de la compagnie Teatro de la vuelta. Il a étudié dans les écoles Malayerba et Cronopio (en Équateur), ainsi qu’à l´école Jacques Lecoq et Le Samovar (en France). Il a travaillé avec différentes compagnies combinant le théâtre, le cirque et le théâtre gestuel.

Depuis 2002, il s’est spécialisé dans le travail en solo. Il a joué, mis en scène et enseigné sur les cinq continents.

Après avoir parcouru le monde avec son sac à dos, cet artiste équatorien, spécialiste des monologues, s’installe en 2013 dans les Alpes de Haute Provence.

 

 

Il est en résidence au Centre culturel  du 7 au 11 septembre pour la création de son nouveau spectacle SoloSoloSolo.

 

 

 

Teatro de la Vuelta est une compagnie de théâtre créée en 2002 par l’acteur et metteur en scène Carlos Gallegos.

En 2013, après dix années de travail itinérant sur les cinq continents, elle s’installe en France. Ses pièces, influencées par le théâtre contemporain, le cirque, le mime et le clown, ont été présentées lors de nombreux festivals et ont reçu plusieurs grands prix. Teatro de la Vuelta a collaboré avec plusieurs compagnies dans la mise en scène, assistance à la mise en scène et dramaturgie. Son travail a été présenté dans les pays suivants : Équateur, Cuba, Pérou, Bolivie, Chili, Argentine, Uruguay, Brésil, France, Maroc, Sénégal, Espagne, Colombie, Cambodge, Australie, Costa Rica, Italie, Suisse, Angleterre, Allemagne et Portugal.

 

 

SoloSoloSolo

Synopsis

Faut-il se détacher du passé pour aller vers le futur ou le passé est-il un terrain vers lequel il faut toujours reculer afin d’avancer ? est le prétexte de ce solo sans parole. Le mouvement fondamental de SoloSoloSolo sera un aller-retour entre ce qui est derrière et ce qui est devant. Et entre les deux, l’immobilité, la contemplation, le doute et le déchirement.

Patricio vit avec le cadavre de son père. Chaque nuit, il le déterre et se remémore leur passé commun. Puis au lever du jour, il l’enterre à nouveau. Pendant la journée, il essaie, sans grande conviction, de faire germer une plante dans son pot. Il regarde anxieusement la ville et ses habitants par la fenêtre, et attend désespérément la tombée de la nuit qui lui permettra d’accomplir une fois encore son rituel. La découverte d’un objet de son enfance, l’installation d’une fête foraine en face de chez lui et plusieurs souvenirs désagréables lui permettront de regarder l’avenir pour la première fois depuis la mort de son père. Il prendra alors une décision cruciale qui le laissera seul, seul, seul… au monde.

 

Distribution/Direction d'acteur : Gonzalo Gonzalo

Scénographie, accessoires, costumes : Catalina Carrasco

Musique originale : Miguel Sevilla

Assistante chorégraphique : Frédérique Roze

Graphisme, vidéo et photo d’affiche : Santiago Baculima

Photos : Fernando Criollo

Conception lumière : Jorge Gutiérrez et Carlos Gallegos

Régie : Jorge Gutiérrez ou Amaia Irigoyen

Production :Carlos Gallegos et Gabriela Rubio

Dramaturgie, interprétation et mise en scène :Carlos Gallegos

 

 

Public : Adulte à partir de 15 ans

Genre : Solo de théâtre gestuel sans paroles

 

Plus d’informations sur :  http://www.teatrodelavuelta.com/index.php/fr/carlos-gallegos

Infos pratiques

Tarifs
  • Tarif Gratuit
Adresse de l'événement Centre culturel René Char
45 avenue du 8 mai 1945
04000 Digne-les-Bains
Date de l'événement Du jeudi 10 sept. 15 - 19:00 au jeudi 10 sept. 15

Rédigez un avis

N'hésitez pas à donner votre avis sur cet événement !

Note globale ({{currentRating.totalNumber}})
Rédigez ici votre avis Il vous reste {{nbLetterRemaining}} caractères
Publiez en tant que :